GOETHE  Johann Wolfgang von. Les Affinités électives.

GOETHE  Johann Wolfgang von. Les Affinités électives.

 

3 volumes in-12 de (2)  ff., 260  pp. – (2)  ff., 224  pp. – (2)  ff., 272  pp., demi-veau fauve, dos lisses ornés de roulettes, de fleurons étoilés et de semis d’étoiles dorés, pièces de titre de maroquin rouge, tranches paille (reliures de l’époque).

 

Paris, L’Huillier, 1810                 3 800 €

 

 

Très rare édition originale française parue un an après la première édition allemande.

 

Tout en donnant un roman psychologique et tragique, Goethe, philosophe épris de sciences, propose une théorie des relations amoureuses rapportées à la chimie, que nous ne sommes pas loin de nos jours de ressusciter sous des formes moins poétiques.

 

L’ouvrage reçut un accueil plus que mitigé, voire glacial. Seul Stendhal, par une troublante analogie d’anticipation avec le succès posthume de ses propres œuvres, jugea le livre magnifique mais discordant avec son époque et destiné à trouver son public vers 1880  !

 

L’écrivain français a d’ailleurs repris à son compte le titre de l’œuvre de Goethe en en faisant celui du septième chapitre du Rouge et le noir.

 

Bel exemplaire en reliures de l’époque.

 

Des bibliothèques Charles Martyne – bibliothécaire de l’École des Beaux-Arts et ami de Robert Desnos  – et Jean Herbert – la collection du directeur du théâtre des Deux-Ânes fut dispersée en 1993  – avec ex-libris. Marque d’appartenance manuscrite ancienne  : Edmond Planquetty.